Accra

villes
Auteur:
Source ou livre:
Numéro de la page:

Contenu de l'article

1

PRÉSENTATION

Accra, capitale du Ghana, située dans le sud du pays, sur le golfe de Guinée et l’océan Atlantique.

2

ÉCONOMIE

Accra (Ghana)

Dominant le golfe de Guinée, dans le sud-est du Ghana, Accra est la capitale du pays et son principal centre de commerce.

Avec l’aimable autorisation de the Embassy of Ghana

Accra est un important centre commercial et industriel ainsi qu’un nœud de communications. Elle est desservie par un aéroport international et par un important réseau ferroviaire. La ville forme une conurbation avec le port artificiel de Tema, aménagé en 1962, qui rassemble la majorité des industries du pays (assemblage de véhicules et d’appareils ménagers, raffinage du pétrole, métallurgie, textile, industrie alimentaire).

3

PATRIMOINE

Accra est une ville tentaculaire, où les immeubles modernes côtoient les édifices coloniaux et les constructions traditionnelles africaines. Le château de Christianborg (xviie siècle), aujourd’hui résidence du chef de l’État, et le Musée national (1957) sont d’un intérêt particulier. Accra est le siège de l’université du Ghana, fondée en 1948, ainsi que de plusieurs instituts techniques et de recherche.

4

HISTOIRE

Les Portugais occupent le site d’Accra à la fin du xve siècle. Ils en sont chassés au xviie siècle par les Hollandais, les Danois et les Anglais, qui fondent des comptoirs rivaux. Au xixe siècle, la Grande-Bretagne rachète aux Hollandais et aux Danois le droit de disposer de la région et, en 1876, le comptoir de Christianborg devient la capitale de la Côte-de-l’Or. Le comptoir et les villages voisins se développent peu à peu, puis sont regroupés pour former la ville d’Accra. La planification urbaine est conçue dans ses grandes lignes dans les années 1920. Depuis, la ville n’a cessé de se développer. Lorsque la Côte-de-l’Or devient l’État indépendant du Ghana (1957), Accra continue de servir de capitale au pays.

Population (1999) : 1 904 000 habitants.

Encarta ® 2007.

comments powered by Disqus